Nawa Yumio Sensei

Le Maître de la Technique de la Chaîne et ses dérivés:

: Nawa sensei Masaki ryu kamae.

Me Hatsumi fut d’abord un élève de Nawa Sensei avant de s’entraîner avec Takamatsu Toshitsugu Sensei, 33è Soke de la Togakure-Ryû Ninpô. Quant à Nawa Sensei, ce fut  un artiste martial, historien, écrivain et conseiller-consultant de la Chaîne de télévision NHK, et considéré comme une autorité en matière de Ninpô. Par ailleurs, Nawa sensei était aussi maître dans les arts du Masaki ryu manrikigusari (chaînes, cordage, et l’art des noeuds, « Hojôjutsu »), Masaki ryu kusarigama (chaîne lestée et faucille), Edo Machikata jutte (Saï à une branche) et Torinawa Atsukaiyo jutsu (l’art de ligoter), parmi d’autres. Me. Nawa enseignait au Dojo Masakikai dans le centre de Tokyo. Né le 3 Janvier 1912 (Meiji 45) à Kitakyushu-shi, il décéde le 1er Septembre 2006.

Il est communément admis que le ‘Manrikigusari’ (la « chaîne aux 10.000 pouvoirs », autre nom du ‘kusari’ (chaîne) ‘fundo’ (poids), a été développé par un homme d’épée, célèbre à son époque, Chef des sentinelles de la porte principale du château de Edo-jo (ancien nom de la capitale impériale, maintenant: Tokyo). C’est durant cette époque que ce samuraï (Masaki Tarodayu Toshimitsu) se préoccupait du fait, que, si un intrus essayait de s’introduire dans le Château, il pourrait y avoir un combat et verser le sang, dans l’enceinte même. Dégainer son sabre à l’intérieur était formellement interdit, et on considère que, c’est sans doute pour cette raison que Masaki développa un éventail de techniques, utilisant une chaîne courte lestée, plus efficace, et encore pratiquée, de nos jours, par quelques maîtres et élèves de certaines Koryu.

: interview TV et démonstration de Nawa Sensei et ses élèves.

Masaki-Ryû: école de la chaîne et de la technique de la faucille à chaîne: le Kusari-Gama:

Toshishima Masaki est né en 1689. homme du clan Mino-Ogaki, Masaki Tarodayu Toshimitsu était un maître de Ko-tohda, une école de Kenjutsu, Katana et Tachi, Sen-i Ryû,  durant l’ère Hōreki (1750). Plus tard, il créa une école de Kenjutsu-Masaki . Le Masaki-Ryû, concernant la technique de chaîne et celle de la faucille à chaîne, est un art martial fondé par Masaki Toshimitsu. Il est composé de diverses techniques, y compris les coups, l’art de ligoter et le lancer de chaîne. Il est aussi appelé par d’autres noms, tels que la chaîne, chaîne à boule, chaîne-faucille, chaînes de poids, etc., d’une longueur de 51 cm et environ 1 pied de long, une chaîne de 9 pouces. La longueur totale de la chaîne est de 69 centimètres: environ 2 pieds 3 pouces.japanese-history-magazine-page-96-97

: Nawa Sensei, in ‘Japanese History Magazine’.

Tout a commencé quand le chef de clan a été condamné à être un gardien à la porte principale du château du Shogûn à Edo. Le Fondateur Masaki Tarodayu Toshimitsu inventa donc la technique de la chaîne et celle de la faucille à chaîne, parce qu’il voulait avoir le contrôle sur les intrus, sans effusion de sang et sans l’aide de l’épée (« genkikensou-dan »).  Les techniques consistent en des combats dont les techniques rapellent le « Iaï » (jaillissement, en Kenjutsu) en avant et en arrière . La surface lors du « Iaï » de la chaîne est utilisée pour frapper et la balancer,  tandis qu’elle est aussi manipulée pour attacher, lancer et ligoter un adversaire. Le « Iai » est basé sur la méthode du Masaki-Ryû, une méthode de Jujutsu, en utilisant l’étau de la chaîne. Il existe des techniques de combinaison avec la surface et en arrière lors du « Iai ». En outre, il y aurait plus de 300 techniques qui sont aussi compliquées que raffinées. Masaki est mort en 1776 à l’âge de 88 ans. Il a été enterré au Temple Joinji de Ogaki-Funamachi.

Fondateur: Masaki Tarodayu Toshimitsu

2ème successeur: Masaki Kizaemon Toshimasa

3ème successeur: Masaki Kizaemon Toshichika

4ème successeur: Masaki Kizaemon Toshizane

5ème successeur: Miura Koushiro Kazutsuma

6e successeur: Kagoya Sawata Takatane

7e successeur: Handa Sakujiro Katsumune

8e successeur: Watabe Kenji Masayuki

9ème successeur: Nawa Hounen Yoshimasa

10e successeur: Nawa Yumio

Enseignants: Sano Shinichi – Nakano Akira – Nakamura Kiyoyasa – Seyama Masahiro.

L’homme de clan Sanshu Yoshida (Yoshida Mikawa, du clan familial Ohkouchi), Kamei Sonroku Shigemura était le 4è Soke de l’Ecole Yagyu, un maître bien connu de l’art de la matraque. La police de la ville d’Edo utilise ainsi la matraque pour les officiers et les techniques de corde pour ligoter, comme art martial fondé par Shigemura. Il étudia 30 des écoles traditionnelles de techniques de matraque dans le pays, et recueillit leurs raffinements, afin de modifier les techniques de matraque de la police d’Edo, et méthodes de ligotage, par ordre du 8ème Shogun Tokugawa Yoshimune à Edo. Le Shogun décida d’adopter le travail de Shigemura comme manuel de technique de matraque pour les policiers Hacchobori, officiers, de la ville d’Edo autour de la période Kyoho (de 1716 à 1723).

Cette technique de matraque est appelée «méthode», car il s’agit d’une sélection de 30 des techniques de matraque des écoles traditionnelles, « koryu ».

Il y a 12 formes de base: les uns avec les techniques de ligotage; les autres représentent 18 formes, où le pratiquant détient une matraque en main gauche, et de la même taille, une corde avec un crochet dans la main droite. En général, ce sont des techniques de ligotage et d’accrochage rapide.

Fondateur: Mamei Sonroku Shigemura

2ème successeur: Kamei Rokuzaemon Shigemasa

3ème successeur: Okada Umezo Shigenaga

4ème successeur: Nawa Hounen Ypshimasa

5ème successeur: Nawa Yumio

Enseignants: Sano Shinichi – Nakano Akira – Nakamura Kiyoyasa – Seyama Masahiro.

Quels points communs ont les techniques de chaîne de l’École Masaki, ainsi que la faucille, la matraque des policiers de Edo et les méthodes de ligotage ?

Nawa Hounen était le 9è Soke de l’Ecole Masaki des techniques de chaîne. À l’âge de 23 ans, il a été nommé détective pour les différents temples,  sanctuaires et bureaux de la municipalité du Clan Ogaki, le 18 Février 1855 (Kaei 5). Il invita l’homme du clan dit Nishida Sanemon Ennosuke, un maître des trois armes, à les lui enseigner. Heureusement il n’y avait pas un professeur de technique de matraque. Donc, avec la permission des Clans Ogaki et Yoshida, il invita également Okada Umezo Shigenaga, 3ème Soke de Koryu de la corde à lier et matraque, qui a été directement affilié à Kamei Sonroku Shigemura. Hounen devint un disciple d’Okasa, et mît son apprentissage en pratique, en servant comme policier pour les temples, des sanctuaires et de la ville, en fonction jusqu’à la restauration Meiji (1868). Nawa Yumio, arrière petit-fils de Hounen, obtint l’honneur d’enseigner la technique de la matraque de la police d’Edo des officiers et les méthodes de liage par corde, grâce à l’homme du Clan Ogaki. Nawa Yumio devint donc le 5è Soke de la dite méthode et transmît les techniques de la chaîne.

Ecole Masaki Ryû:

En tant que 10è successeur de l’école Masaki de la chaîne et de la chaîne à faucille, et 5ème successeur de l’Ecole de matraque des officiers de la police d’Edo, et méthodes de liage par corde, Soke Yumio Nawa maintenait et enseignait ces pratiques. Le nom de l’Ecole provient de la fondatrice de l’École Masaki.

Source: ‘Japan Broadcasting Corporation’: pièces historiques, collection de matraque rares, outils de capture et documents anciens. Site web: robertg.com (Gruzenski). Traduction personnelle.

<— Page Précédente   |   Haut   |   Page Suivante —>