Miyamoto Musashi

L’archétype du Samourai, Musashi, né en 1584, est l’une des figures emblématiques du Japon, maître bushi, philosophe et le plus fameux escrimeur de l’histoire du pays. Issu d’un père, expert au Katana, le laissant orphelin à l’age de 7 ans. Il gagne son 1er duel à l’age de 13 ans. Petite parenthèse: il faut sans cesse garder à l’esprit qu’au Japon, constamment en guerres féodales, un jeune Samourai ou Shinobi, était formé dès l’age de 12 ans, à l’art de tuer et de soigner environ, en 6 mois de temps. Les occidentaux sont rarement au courant de ce fait, et, que pour atteindre ce niveau, en vue de l’exercer sur le champ de bataille: les techniques enseignées étaient gardées secrètes, car enseignées par des maitres, fatales pour l’adversaire. Chaque Ryu avait donc son style et ses spécialités.

: représentation classique de Musashi, maîtrisant les 2 sabres, en bois, « bokken ».

L’utilsation de ces 2 sabres débouchera sur la création de son Ecole, qui a perduré jusqu’à nos jours, la koryu: « Hyoho Niten Ichi Ryu ». Voici l’adresse du site français, dont Philippe Nguyen Than Thien est le représentant officiel en France, et celle du Honbu dojo principal, au Japon.
Donc, Musashi, à 29 ans, resta invaincu après 60 duels à mort, simplement à l’aide d’un ou deux bokken (sabres en bois). En 1612, il livre son dernier combat contre le redouté bretteur Sasaki Kojiro. Musashi cesse alors tout duel.

Miyamoto Musashi fait connaissance avec le Moine Zen Takuan:

Suivant Takuan, figure célèbre de cette époque, au mental immuable et déconcertant, ce moine Zen lui enseigne en substance: « se conquérir soi-même, c’est conquérir l’adversaire », grâce à la méditation et ses fruits.

: Musashi rencontre le moine Zen Takuan (Toshiro Mifune, film, de face).

Début 1630, il se concacre entièrement à l’étude de la Voie (Do, en japopnais), la calligraphie, la peinture et l’art. Puis, en 1643, il se retire dans la montagne, pour méditer dans une grotte, Il y rédigera le fameux ouvrage de stratégie, le « Go Rin No Sho » (le traité des Cinq Anneaux). Il meurt à 62 ans, en 1645.

: Musashi et Takuan, estampe (« Ukkyo-e ») classique.

Pourquoi « cinq Anneaux »: parce que Musashi divise son livre en 5 parties: la Terre, L’Eau, Le Feu, L’Air et le Vide. Ceci ressemble aux cinq divisions des éléments de la Nature, dans le Bouddhisme et le Taoïsme, bien qu’il s’en défende, et qu’il cite davantage le 1er.

L’enseignement de Musashi peut se ramener à neuf principes : « Ceux qui veulent connaître ma tactique doivent obéir aux principes suivants selon lesquels ils peuvent pratiquer la Voie… »:

  1.  Éviter toutes pensées perverses.

  2. Se forger dans la voie en pratiquant soi-même.

  3. Embrasser tous les arts et non se borner à un seul.

  4. Connaître la voie de chaque métier, et non se borner à celui que l’on exerce soi-même.

  5. Savoir distinguer les avantages et les inconvénients de chaque chose.

  6. En toute chose, s’habituer au jugement intuitif.

  7. Connaître d’instinct ce que l’on ne voit pas.

  8. Prêter attention au moindre détail.

  9. Ne rien faire d’inutile.

<— Page Précédente   |   Haut   |   Page Suivante —>