Hyohô Niten Ichi Ryû: l’Ecole des 2 sabres, de Miyamoto Musashi

Hyoho Niten Ichi Ryu, 兵法二天一流, est une koryu de kenjutsu, école traditionnelle de sabre.

Hyoho Niten Ichi Ryu a été créée par 宮本 武蔵, Miyamoto Musashi. Elle est célèbre pour sa technique des deux sabres, nito.

Les maîtres enseignent les seiho :

Itto : mouvements avec sabre seul
Nito : mouvements avec deux sabres
Kodachi : mouvements avec petit sabre
Bo : long bâton

Ces techniques sont dénommées habituellement katas.

À travers l’étude pratique de ces seiho, l’élève apprend à « rencontrer Musashi ». Par le travail du corps, il y découvre l’énergie et l’esprit du fondateur. Il applique la maxime « Ki Shin Taï » ou énergie-esprit-corps-comme-un.

Les seiho sont vivants par la qualité de la transmission issue du soke. Ils préservent ce qui n’est pas confié aux livres ni aux paroles.

Hyoho Niten Ichi Ryu (兵法二天一流), peut être traduit librement par « l’École de la stratégie des deux cieux comme une terre ». C'est une koryu, école ancienne japonaise de sabre, fondée par le célèbre Miyamoto Musashi (page wiki).

Surtout connue pour son usage des deux sabres, cette école dispense aussi un enseignement des sabres long et court et du bâton. Musashi la nomma niten ichi (二天一, « deux ciels en un ») ou nito ichi (二刀一, « deux sabres en un »). Elle est connue en tant qu'école de kenjutsu.

Seiho, les katas de l'école

Comme toutes les koryu, la Hyoho Niten Ichi Ryu enseigne par les seiho (katas). Seiho signifie « conduire l’énergie ». Ils se font par deux : le plus ancien avance et le plus débutant répond, le premier rôle étant uchidachi et le second shidachi. Il n'y a pas de combat ni de compétition selon les usages des koryus. Il est le lieu du combat et de l'enseignement « comme un verre qui serait versé dans un autre sans en perdre une goutte ».

Liste des seiho :

  1. Itto/tachi seiho : 12 seiho au dachi*.

  2. Nito seiho : 5 seiho avec le dachi et le kodachi, sabres long et court, qui correspondent aux 5 seiho du Livre de l’eau (partie du "Gorin no Sho", Livre des 5 anneaux).

  3. Kodachi seiho : 7 techniques au kodachi *.

  4. Bōjutsu : 20 seiho au bo, bâton long ; 13 seiho bo contre dachi et 7 seiho bo contre bo.

D’autres enseignements peuvent exister mais ne sont pas accessibles à la connaissance du grand public. L'enseignement est appuyé sur une transmission orale de la juste lecture du Gorin no sho (le japonais ancien n'ayant pas de ponctuation, la lecture peut présenter plusieurs sens).

Les seiho sont enseignés en rapport direct avec l’avancée en grade de l’élève :

  • Shoden : itto seiho,

  • Chuden : kodachi seiho,

  • Okuden : nito seiho,

  • Menkyo : bojutsu,

  • Menkyo kaiden : tout le cursus du ryu et une compréhension profonde des enseignements du fondateur.

Il existe une forme de kendo inspirée de l'escrime de Miyamoto Musashi mais qui ne préserve aucune relation avec la Hyoho Niten Ichi Ryu. On l'appelle nito kendo, kendo à deux sabres. Il n'y a pas de tel combat dans cette koryu pour la simple raison que le kendo est une création post-Meiji (1868) dont la première mention est apparue 267 ans après la mort de Miyamoto Musashi.

Hyoho Niten Ichi Ryu est considérée par la Nihon Kobudo Kyokai (page wiki, Association des kobudo japonais) comme la branche maîtresse des différentes écoles se réclamant de l'enseignement de Miyamoto Musashi au Japon. Elle fonctionne sur le modèle des koryus.

Un enseignement koryu se reconnaît aux conditions suivantes :

  1. Un grand maître reçoit de la génération précédente et transmet à la génération suivante l'intégralité de l'enseignement.

  2. Le grand maître seul connaît l'intégralité de l'enseignement et les conditions qui permettent sa transmission.

  3. Le grand maître seul peut décerner une autorisation à enseigner qui correspond aux titres de menkyo et menkyo kaiden ou bien une délégation à partager ses connaissances pour les dojos à l'étranger (Europe, Amérique du Nord).

  4. Toute autre personne qui proclamerait une interprétation libre s'opposerait à la réalité d'une koryu, à savoir que l'interprétation naît d'une connaissance réelle de l'enseignement et cette connaissance est authentifiée par le grand maître précédent.

  5. Toute activité d'enseignement qui ne se réfèrerait pas nominativement et directement au grand maître de la Hyoho Niten Ichi Ryu en la personne du 12e successeur, Kajiya Takanori soke, ou au grand maître d'une branche secondaire de la lignée de transmission serait considérée comme extérieure à la réalité des koryus et du kenjutsu.

Kajiya Soke a désigné des responsables par pays.

Dojo du soke : Hombu Dojo

Itto seiho 太刀勢法

  1. Sassen – 指先

  2. Hasso Hidari – 八相左

  3. Hasso Migi – 八相右

  4. Uke Nagashi Hidari – 受流左

  5. Uke Nagashi Migi – 受流右

  6. Moji Gamae – 文字構

  7. Hari Tsuke – 張付

  8. Nagashi Uchi – 流打

  9. Tora Buri – 虎振

  10. Kazuki – 数喜

  11. Aisen uchi dome – 合先打留

  12. Amashi Uchi – アマシ打 (余打)

Kodachi Seiho 小太刀勢法

  1. Sassen – 指先

  2. Chudan – 中段

  3. Uke Nagashi – 受流

  4. Moji Gamae – 捩構

  5. Hari Tsuke – 張付

  6. Nagashi Uchi – 流打

  7. Aisen – 合先

Nito Seiho 二刀勢法

  1. Chudan – 中段

  2. Jodan – 上段

  3. Gedan – 下段

  4. Hidari Waki Gamae – 左脇構

  5. Migi Waki Gamae – 右脇構

Sources: NitenIchiRyû.wordpress.com (site officiel de Sensei Nguyen Than Tien, représentant officiel de la Koryu pour la France); wikipédia, article: hyoho niten ichi ryu.

<--- Page Précédente   |   Haut   |   Page Suivante --->