Donn Draeger, au coeur de la tradition des Koryu

Donald Frederick « Donn » Draeger est né à Milwaukee, Wisconsin, le 15 Avril 1922. Ses parents étaient Frank et Irma (Poetsch) DraegerEn 1940, à 17 ans, il vivait à Milwaukee avec son père, sa belle-mère Dora, ses deux demi-frères, et le beau-père et la mère de son père. Il se marie à Bluefield, Virginie-Occidentale, le 18 Juin, 1949. Au cours des deux années suivantes, Draeger et son épouse ont deux fils. La famille se sépare au printemps 1951.

: Donn Draeger sur le plateau de tournage, en 1967, de James Bond, « You Only Live Twice ». On peut apercevoir Sean Connery, en arrière-plan.

En 1956, Draeger fréquente l’Université de Georgetown à Washington, DC, et en 1959, il reçoit le baccalauréat de l’Université Sophia de Tokyo en sciences. Draeger est décédé le 20 Octobre 1982, au Veterans Affairs Medical Center à Milwaukee, d’un cancer.  Il a été enterré au cimetière national Wood à Milwaukee le 25 Octobre, 1982.

Donald Frederick « Donn » Draeger  était un enseignant et pratiquant des arts martiaux japonais de renommée internationale. Il est l’auteur de plusieurs livres importants sur les arts martiaux asiatiques, et était un pionnier du judo international aux États-Unis et au Japon. Il a également contribué à faire de l’étude des arts martiaux un sujet de recherche universitaire.

: Donn Draeger pratiquant avec un maître d’une koryu de kenjutsu. On pourra observer tout le respect et les liens qui se tissent entre le maître et l’élève, le plus japonais des artistes martiaux américains.

Draeger servît dans le Corps des Marines des États-Unis de 1943 à 1956. Il commence sa formation de recrue au « Marine Corps Recruit Depot » de San Diego, en Janvier 1943. Après ses études, il est candidat en tant qu’agent scolaire à « Quantico Marine Barracks ». Il est nommé deuxième lieutenant  en Avril 1943. Draeger suit une formation d’officier des transmissions, et en Octobre 1944, il est affecté au « Signal Corps Bataillon », Corps  Amphibie. Au cours de Février et Mars 1945, le Signal Corps Bataillon a participé à la terrible bataille d’Iwo Jima, dans le Pacifique.En Avril 1945,  Draeger est promu premier lieutenant, et transféré au IIIè Corps Amphibie, qui se préparait pour l’invasion planifiée du Japon. Lorsque la guerre du  Pacifique a pris fin en Août 1945, le IIIè Corps Amphibie fut envoyé en Chine du Nord, pour accepter la reddition de soldats japonais. D‘Octobre 1945  à Février 1946, Draeger servit dans une unité de signal à Tianjin, en Chine. Draeger retourne aux Etats-Unis au printemps 1946, et pour le reste de  l’année, il sert dans des détachements de « Marines » dans l’Illinois, le Michigan et le Wisconsin.En Janvier 1947, il a été réaffecté à Camp Lejeune, en  Caroline du Nord. Bien noté, il est promu au grade de capitaine, et commande une compagnie. Il devient aussi l’entraîneur de l’équipe de judo de la  Base. Durant l’été 1951, Draeger est envoyé en Corée, où il sert comme officier de signal dans la 1ère Division de Marines.  Parallèlement, il enseigne aussi le judo, dans la zone de support de la division près HongcheonEn Octobre 1952, Draeger est réaffecté au siège  du Corps des Marines. Il quittera l’armée le 30 Juin 1956.

Ses recherches martiales:

Draeger aurait commencé son initiation aux arts martiaux, dans la région de Chicago, vers l’âge de 7 ou 8 ans. Sa première formation commença avec le jujutsu, mais il changea rapidement, pour passer au judo, et à 10 ans, il atteint le grade de 2è kyu (pas loin en dessous du premier niveau de ceinture noire). En 1948, Draeger obtient le 4ème dan de judo. Ce classement a eu lieu avant 1947, il a probablement eu lieu pendant qu’il était en poste en Chine, en 1946. Ses instructeurs de judo connus à Tianjin sont, entre autres, Mike Matvey. En 1952, Draeger est nommé comme membre du collège des dirigeants de l’ »US Judo Black Belt Association » (ceinture noire) nouvellement créée. Ce fut la première organisation de judo au niveau national en Amérique du Nord, et le précurseur de ce qui allait devenir la Fédération de Judo des États-Unis.  Il est également affecté au niveau national comme vice-président de l’Association Panaméricaine de Judo, et président du Comité des relations publiques de l’Association de Judo amateur des États-Unis.

Draeger représente officiellement les intérêts américains de judo, lors des concours internationaux organisés à Cuba et en Belgique en 1953 et en 1964, il est nommé représentant de « l’Athletic US Union amateur of judo » au Japon, en prévision de l’adhésion du judo aux Jeux olympiques de 1964. Draeger a également participé à des activités de judo au Japon. Par exemple, en 1961, Draeger et l’athlète judoka britannique John Cornish, ont été les premiers athlètes nonjaponais sélectionnés pour démontrer la technique « nage-no-kata », lors des Championnats de judo All-Japon. Draeger est devenu un des rares membres occidentaux de la Nihon Kobudo Shinkokai, la plus ancienne organisation culturelle japonaise pour l’étude et la préservation des arts martiaux classiques. Il fut le premier pratiquant nonjaponais de Tenshin Shoden Katori Shinto-ryu, avec l’obtention du statut d’instructeur (menkyo kyoshi) dans ce système. Il a également occupé un rang élevé dans l’Ecole Shindo Muso-ryu Jodo (Ecole de Kenjutsu, à l’origine; Jodo: Bâton long) et le kendo. Draeger a enfin étudié l’évolution et le développement du comportement humain en situation de combat, et a été directeur de la Société d’Hoplologie internationale (IHC) à Tokyo, jusqu’à sa mort en 1982. 

Source: article ‘Donn Draeger’, en anglais, wikipédia. Traduction personnelle.

<— Page Précédente   |   Haut   |   Page Suivante —>